Accueil » Chroniques d’histoire immobilière

Chroniques d’histoire immobilière

Voici quelques chroniques d’histoires d’immeubles, emblématiques d’une histoire et d’un contexte économique, financier, immobilier et architectural.

L’idée est de raconter en quelques pages l’histoire économique et financière de la ville au travers de ses immeubles…

  1. 1993 : Bercy-Expo L’histoire avortée d’un « Mart » devenu le plus grand immeuble de bureaux privé de la Capitale

    Voici l’histoire de l’immeuble Bercy-Expo rebaptisé Le Lumière, aujourd’hui le plus grand immeuble privé de bureaux de Paris. Implanté dans la ZAC Bercy à l’est de Paris, l’immeuble de 135.000 m² est conçu à l’origine comme l’un des plus grands Trade Mart destiné au secteur agro-alimentaire et vinicole. Livré au lendemain de la crise immobilière de 1991, son histoire mouvementée retrace depuis la fin des années 1990, le travail d’asset management immobilier réalisé par les plus grands opérateurs immobiliers nord-américains.

    Lire l’article complet

  2. 2005 : Le bâtiment 270 Le premier bâtiment tertiaire certifié HQE pour sa construction

    Le bâtiment, un immeuble de bureaux de 9400 m², livré par le groupe Icade EMGP en 2005 à Aubervilliers, dans le parc EMGP – parc des Portes de Paris, en proche périphérie nord de Paris, est emblématique de la prise de conscience d’un maître d’ouvrage privé des problématiques de développement durable encore émergentes à l’époque. En effet, c’est le premier immeuble tertiaire privé, monté de surcroit « en blanc », parmi les cinq premières certifications françaises « NF Bâtiments tertiaires, démarche HQE » délivrées en 2005 et qui fut livré sur le marché la même année.

    Lire l’article complet

  3. 1988 : Le Parc Saint-Christophe L’un des plus grands campus de la région parisienne

    Le parc, développé par et pour le groupe Spie-Batignolles en 1984 dans la ville nouvelle de Cergy-Pontoise, à 30 Km au nord-ouest de Paris, et livré en 1988, est alors le plus grand campus d’entreprise jamais construit en région parisienne, totalisant 96 000 m² de bureaux sur un territoire de 50 hectares. Son histoire reflète, outre l’histoire mouvementée d’un des plus grands groupes français, celle des villes nouvelles dans les années 1980 et de la montée en puissance des SIIC et des externalisations immobilières dans le courant des années 2000.

    Lire l’article complet

  4. 1999-2001 : Le Centorial, L’époque des grands fonds opportunistes nord-américains

    Ancien « palais d’argent » et symbole du développement de la banque moderne à la fin du XIXe siècle, le siège prestigieux et historique du Crédit Lyonnais – dans sa partie rue du Quatre-Septembre – devient, suite à l’incendie du 5 mai 1996 qui le ravage dans sa presque totalité, le « trophey asset » de l’un des plus grands fonds opportunistes nord-américains. Il est rebaptisé à cette occasion le « Centorial ».

    Lire l’article complet

  5. 1969Parly 2, l’invention du centre commercial couvert en Europe

    Inauguré le 4 novembre 1969, le centre commercial de Parly 2, près de Versailles, constitue le premier centre commercial régional couvert français et européen. Inspiré de l’American way of life et des premiers malls américains, il est conçu par Robert de Balkany, l’inventeur du centre commercial en France, et par Jean-Louis Solal, qui a réalisé plus de 30 centres commerciaux en France et à l’étranger, notamment Velizy 2 (1972), Rosny 2 (1973) ou la Part-Dieu (1975) à Lyon. Le centre, aujourd’hui en partie propriété de la plus grande foncière cotée européenne, le groupe Unibail-Rodamco, illustre sur ses 45 dernières années, la montée en puissance des grands groupes d’investissement immobilier commercial. Il est par ailleurs emblématique dans son fonctionnement, de la plus grande copropriété française dans laquelle il s’inscrit.

    Lire l’article complet

  6. 2013La Poste du Louvre, la restructuration d’un îlot industriel par une foncière d’entreprise

    Navire amiral de la Poste, la Poste du Louvre abrite le plus grand centre de distribution de courrier en France ainsi que le plus grand bureau de poste en termes de fréquentation, avec plus de 3000 clients par jour, ouvert jour et nuit, 7 jours sur 7. La restructuration lourde à partir de 2013 de ce fleuron du patrimoine immobilier, symbole de l’histoire du Groupe La Poste, témoigne des préoccupations du groupe et de Poste Immo, son opérateur immobilier, de s’inscrire dans l’amélioration continu du tissu urbain parisien et dans la politique de restructuration durable définie par le Grenelle d’Environnement. Il devrait permettre d’accueillir à terme en 2017, en plus des bureaux postaux, des services publics, des bureaux, des logements sociaux et un hôtel.

    Lire l’article complet

  7. 1975Les Mercuriales, la Manhattisation de Paris

    Dominant le boulevard périphérique parisien, à Bagnolet, les tours jumelles Mercuriales (la Tour Levant et la Tour Ponant) sont livrées en 1974 et 1975 par le promoteur américain texan Trammell Crow. Elles représentent au moment de leur conception au début des années 1970, l’élément phare du nouveau projet de développement tertiaire de l’est Parisien, qui doit constituer le pendant du quartier d’affaires de La Défense. Construites à l’identique sur le modèle des tours jumelles du World Trade Center de New York, elles participent à la « manhattisation » et la modernisation de Paris engagées par le président Pompidou, dans le cadre de vastes opérations de rénovations urbaines, dont les emblèmes sont en particulier la tour Montparnasse et les tours du secteur Beaugrenelle et de Bercy-la Rapée.

    Isolées aujourd’hui à l’est de Paris, dans un projet d’aménagement urbain abandonné avec le premier choc pétrolier de 1973, leur histoire à rebondissements retrace d’une part, l’arrivée des opérateurs anglo-saxons en France qui révolutionnent le montage d’opérations immobilières et contribuent au développement des premières grandes tours de bureaux entièrement montées « en blanc » avec un propriétaire unique et, d’autre part, l’engouement des investisseurs suédois à la fin des années 1980 pour le marché des bureaux parisiens.

    Lire l’article complet

  8. 2003Le centre d’affaires Paris Trocadero, L’arrivée en France des fonds réglementés allemands.

    Propriété de la Société Générale pendant près d’un siècle, revendu en 2003 à un fond d’investissement réglementé allemand, le Centre d’Affaires Paris Trocadéro s’inscrit parmi les plus beaux ensembles architecturaux de Paris par sa taille, avec une surface utile globale de près de 40.000 m², dont 29.000 m² de bureaux et près de 3.500 m² de commerces en pied d’immeubles ainsi que 6.200 m² d’habitations dans des immeubles indépendants, sa localisation unique en triangle au 112 avenue Kleber, donnant sur la Place du Trocadero, et son homogénéité au sein de l’îlot urbain délimité par les avenues Kleber, Raymond Poincaré et la rue de Longchamp.

    Il est aujourd’hui la propriété d’un OPCI géré par Union Invest, pour l’un de ses plus grands fonds ouverts allemands. Son histoire retrace à la fois celle de l’immobilier de bureaux parisiens, en particulier l’époque de l’âge d’or du bureau développé « en blanc », celle de la politique immobilière de la Société Générale, au travers de sa filiale de promotion, Sogeprom, enfin l’arrivée en 2002 des premiers grands fonds d’investissement allemands sur le marché de l’investissement immobilier locatif, et plus récemment celui du lancement des premiers grands OPCI.

    Lire l’article complet

  9. 2001 Coeur Défense, symbole de la financiarisation de l’industrie immobilière.

    Symbole de succès au milieu des années 2000, l’opération Coeur Défense livrée en septembre 2001 par la plus grande foncière cotée en Europe, accumule rapidement divers records en moins de dix années et devient emblématique de la financiarisation du secteur immobilier en France. A celui de la taille de l’opération – la plus grande opération immobilière de bureaux développée à l’époque en Europe avec près de 185.000 m² de surfaces utiles dans le plus grand quartier d’affaires d’Europe, sur une emprise d’environ deux hectares – s’ajoutent le record du prix de l’actif le plus cher d’Europe (2,11 milliards d’euros en 2007), celui du rendement locatif généré le plus élevé avec 102,3 millions d’euros de revenus locatifs par an, soit un rendement brut de 4,8 %, enfin celui de la valorisation d’actif la plus rapide : en moins de trois années, l’immeuble s’apprécie de 56 %.

    L’opération continue à défrayer la chronique à la suite de la crise financière depuis 2008 et de la faillite surprise de Lehman Brothers, son nouveau propriétaire.

    Lire l’article complet

  10. 2013 : Le centre commercial Beaugrenelle La plus grande toiture végétalisée de Paris

    Voici l’histoire du centre commercial Beaugrenelle. Le bâtiment, livré en 1979, est alors l’archétype de l’architecture sur dalle des années 1970, dans l’une des plus vastes opérations de rénovation urbaine de la capitale, celle du Front de Seine. Entièrement rénové durant les années 2000, le nouveau centre commercial inauguré en 2013, est considéré comme l’un des plus innovants « grands magasins » parisiens. L’immeuble présente aujourd’hui la plus grande toiture végétalisée de Paris et témoigne des nouvelles problématiques de la biodiversité urbaine pour les acteurs immobiliers.

    Lire l’article complet

TwitterIN

%d blogueurs aiment cette page :