Accueil » Accueil » L’effort Logement des ménages mesuré par les Comptes du Logement

L’effort Logement des ménages mesuré par les Comptes du Logement

Le logement occupe une place importante dans l’économie française et reste une composante majeure du budget des ménages qui consacrent 22,1 % de leur revenu disponible brut aux dépenses courantes de logement.

Son poids dans l’économie est étudié en France notamment au moyen de la comptabilité nationale, et d’un compte distinct, appelé compte satellite, qui permet de mesurer la consommation du logement par les ménages et les acteurs économiques de manière générale, au moyen de la notion de service de logement.

L’idée est de mesurer l’effort des agents économiques consacré au logement c’est-à-dire toutes les dépenses relatives au fait de se loger, en distinguant les dépenses courantes (loyers, charges, dépenses énergétiques) liées à l’occupation du logement, les dépenses d’investissement ou en capital (travaux sur immeubles existants, investissements en logements neufs) ainsi que les financements publics accordés, comme les aides à la pierre conférées aux producteurs de logements ou des aides à la personnes versées aux ménages.

Le compte du logement est publié annuellement par le Commissariat général au développement durable. L’édition 2011 publié en ce début d’année présente les résultats détaillés de 1984 à 2011 ainsi que des prévisions de dépenses courantes des logements achevés.

Que nous apprennent les comptes du logement cette année ?

– Le poids de la dépense courante en logement, nette des aides, représente 22,1 % du revenu disponible brut des ménages en 2011. Au total, ces dépenses courantes (loyers, charges et énergie) que les ménages consacrent à l’usage courant de leur logement, sont de près de 309 milliards d’euros, soit 15,5 % du PIB. Elles enregistrent un léger recul par rapport à l’année précédente en raison à la fois d’une baisse sensible des dépenses d’énergie liées à des conditions climatiques clémentes en 2011 et d’un ralentissement des loyers (+ 2,0 % en 2011 après +2,4 % en 2010) (cf. graphique). Ces dépenses de loyers représentent quant à elles près des 3/4 de la consommation du logement.
compteslogt

– Les dépenses d’investissement (qui comprennent en particulier les achats de logements et gros travaux) s’établissent à 128,3 milliards d’euros, soit 29 % de la dépenses en logement de 2011, 6,4 % du PIB ou encore 60 % de l’épargne des ménages.

– Les aides au logement de la part des pouvoirs publics, en légère croissance, représentent 2,25 % du produit intérieur brut (PIB), soit près de 45 milliards d’euros de financements publics accordées aux consommateurs et aux producteurs de logements.

  1. ComptesLogtTab

Les prévisions restent plutôt alarmantes pour 2012, avec une hausse de la dépense en logement qui devrait s’accroître sensiblement : C’est notamment le cas pour les prévisions de dépenses courantes, qui devraient subir, en 2012, une nette accélération due au rebond des dépenses d’énergie de chauffage et à l’accélération des prix des loyers. Ces facteurs pèsent sur les budgets des ménages dont le revenu disponible est déjà affecté par la hausse du taux de chômage et des prélèvements obligatoires. 

Telécharger les Compte-logement2011


Un commentaire

  1. […] L’effort Logement des ménages mesuré par les Comptes du Logement, Ingrid Nappi Choulet nous montre la place importante qu’occupe dans l’économie française et reste une composante […]

Commentaires fermés

Le Blog d’Ingrid NAPPI-CHOULET

Bienvenue sur mon blog pédagogique qui parle Villes, Territoires, Immobilier en relation avec le Management des entreprises et les problématiques de la Finance d’aujourd’hui, sans oublier l’Histoire

Pour suivre mon blog saisissez votre adresse email.

Catégories :

%d blogueurs aiment cette page :