Accueil » Accueil » Très léger regain de confiance pour les investisseurs immobiliers internationaux

Très léger regain de confiance pour les investisseurs immobiliers internationaux

Deux études annuelles concernant les stratégies et attentes des investisseurs immobiliers en Europe viennent de paraître en ce début février 2013 :

–        L’Investment Climate Index, réalisé par le fond d’investissement allemand Union Investment

–        Emerging Trends in Real Estate, réalisé par PWC pour le compte de ULI (Urban Land Institute), association à but non lucratif fédérants les professionnels de l’industrie immobilière.
Toutes deux concluent, malgré la crise de la dette, à un leger regain de confiance pour les investissements immobiliers en Europe. Le pays à l’honneur demeure l’Allemagne, dont les marchés immobiliers garantissent toutes les conditions requises pour des investisseurs avec une plus grande aversion au risque en cette période de crise économique. La France reste dans une position intermédiaire.

– L’Investment Climate Index, mesure la confiance des investisseurs immobiliers européens. L’enquête, créée en 2005 par le fonds allemand Union Investment, a été réalisée par Ipsos auprès d’un échantillon de 165 investisseurs immobiliers en Allemagne (75), au Royaume-Uni (50) et en France (50), à la fin 2012. L’indice se base sur quatre indicateurs d’importance égale : la structure du marché, le contexte général, les facteurs de localisation et les attentes, chacun avec une pondération de 25%.

Largement pessimiste en 2011 – l’étude souligne alors la fracture croissante entre les pays d’Europe du nord et les pays d’Europe du sud, concernant l’aversion au risque des investisseurs immobiliers et les stratégies d’investissement immobilier – l’indicateur est en légère hausse pour la première fois depuis fin 2011, dans un contexte de conditions difficiles sur le marché du crédit. Les investisseurs, largement core et prudentiels, privilégient les marchés d’Europe du nord.

L’indice ainsi calculé sur une année (2nd semestre 2011-2012) est stable en Allemagne où il s’établit à 67,5, et en légère hausse au Royaume-Uni, où il augmente de 2 points de 62,9 à 64,9. C‘est en France que la hausse de valeur de l’indice est la plus sensible, avec un gain de 4 points et un indice passant de 60,2 à 60,4.

> L’Allemagne reste cependant en tête, suivie de la Grande-Bretagne.

Pour ULI, qui a analysé cette année dans son étude Emerging Trends in Real Estate-Europe 2013 les prévisions de performance des marchés immobiliers d’entreprise de 27 grandes métropoles européennes auprès de 500 investisseurs environ, la tendance est globalement au pessimisme, avec un léger regain d’optimisme pour certains marchés en 2013. Les meilleurs marchés restent ceux d’Europe du nord avec en tête les marchés allemands avec les villes de Munich et de Berlin en toutes premières positions. Londres remonte en 3ème position (10ème en 2012).

Seules les 4 premières villes (Munich, Berlin, Londres et Istanbul) ont un indice (classé de 1 à 5) supérieur à 3,5, en terme d’attractivité et de stratégie d’allocation d’actifs.

Bien qu’ayant les volumes de transactions d’investissement les plus élevés, juste derrière Londres, Paris se maintient dans le classement général à la 6ème place, proche des marchés de Zurich et de Stockholm, mais derrière Istanbul et Hambourg.

voir l’étude ULI-PwC

Le Blog d’Ingrid NAPPI-CHOULET

Bienvenue sur mon blog pédagogique qui parle Villes, Territoires, Immobilier en relation avec le Management des entreprises et les problématiques de la Finance d’aujourd’hui, sans oublier l’Histoire

Pour suivre mon blog saisissez votre adresse email.

Catégories :

%d blogueurs aiment cette page :